Quand la régularité paye

Quand la régularité paye

Ils étaient neuf équipages de Flying Phantom à s’aligner ce week-end sur l’Open des Multicoques organisé par la Société Nautique de Genève. Neuf équipages qui forment le noyau dur des Swiss FP Series. Neuf équipages qui progressent régulièrement et qui repoussent chaque jour un peu plus loin les limites de ce nouveau support volant. Il n’était qu’un équipage à monter sur la plus haute marche du podium. Retour sur un Open bien mené.

L’Open des Multicoques organisé par la Société Nautique de Genève est le dernier rendez-vous des Swiss FP Series avant la trêve estivale. Un rendez-vous important qui conclut un mois de juin riche en régates avec, successivement, la Genève – Rolle – Genève, le Trophée Phantom, et le Bol d’Or Mirabaud (hors classement Swiss FP Series). Un mois durant lequel le niveau n’a cessé de monter pour les équipages présents qui ont continué d’arrache-pied à s’entraîner pour parfaire leur connaissance du vol et du Flying Phantom. Et tous ces efforts ont payé.

Un Open des Multicoques marqué par une instabilité météo certaine qui a donné du fil à retordre au président du Comité de Course, Benoit Deutsch, qui a tout de même réussi à valider une manche le samedi et trois le dimanche, dans des airs suffisants pour voler et assurer, en plus du spectacle, un terrain de jeu idéal pour tactiquer. Et du spectacle il y en a eu avec neuf équipages qui s’élancent à pleine vitesse sur la ligne de départ. Un départ vent de travers sur lequel il est très difficile d’arrêter son catamaran et où il est primordial de sortir à pleine vitesse en tête de la meute.
Avec un niveau homogène en hausse, les premiers bords étaient tout aussi impressionnants à suivre alors que les équipages arrivent collés serré aux premières bouées sous le vent. Ensuite, dans ces airs capricieux, réussir à faire voler son Flying Phantom, soit en trouvant une meilleure veine de vent, soit en étant un peu plus technique, a permis de multiples changements de leaders en cours de manche, et donc un classement général très serré.

Absents lors du dernier rendez-vous, Bruno Barbarin/Cédric Schmidt CNV, Realteam #1, ont continué à progresser de leur côté et remportent, à la régulière, l’Open des Multicoques face à Sébastien Schneiter/Grégoire Siegwart SNG, Team Tilt, et Jean-Pierre de Siebenthal/Mathieu Vuilleumier, Decalia Qsset Management. Derrière la concurrence est présente, mais manque un peu plus de constance pour signer le podium. À la veille de la pause estivale, les Swiss FP Series tiennent toutes leurs promesses pour ce circuit en pleine maturation. Il tarde déjà aux équipages de se retrouver fin août sur le lac de Joux avant de confronter pour deux nouvelles épreuves sur le Léman.

Ils ont dit

Cédric Schmidt – Realteam #1 – 1er

« Deux victoires en deux Grands Prix. C’est une belle réussite, mais qui ne doit rien au hasard, car nous nous sommes entraîné dans de belles conditions ce qui nous a permis de fiabiliser le bateau et d’être plus à l’aise sur le vol, comme sur les bords de près. Mais il ne faut pas pour autant nous reposer sur nos lauriers, car la concurrence est bien là

Sébastien Schneiter – Team Tilt – 2e

« Nous avons fait de belles manches. C’est ma première épreuve en Flying Phantom et je suis venu ici en famille avec mon cousin Grégoire Siegwart. Si j’ai l’habitude de régater à un niveau international (Sébastien est en préparation olympique en 49er, NDLR), je suis venu ici avec moins de pression. Nous avons tout de même beaucoup appris ce week-end et notre victoire dans la dernière manche est une belle récompense. Je reviens des GC32, un catamaran de 32 pieds à cinq équipiers. Le Flying Phantom est parfait pour apprendre à voler même s’il reste très technique. Je reviendrai sur le circuit. Comptez sur moi !»

Mathieu Vuilleumier – Decalia Asset Managemetn – 3e

« Sociétaire du Cercle de la Voile d’Estavayer sur le lac de Neuchâtel j’ai répondu positivement à l’invitation de Jean-Pierre Ziegert qui cherchait un équipier. C’est ma première épreuve de la saison et cela change de nos entraînements sur le lac de Neuchâtel, car nous faisons plus de lignes droites que de manœuvres et je dois avouer que cela est très physique au poste d’équipier. Hier après une seule manche disputée je suis rentré dormir presque 12 heures d’affilée ! Cet Open des Multicoques m’a permis de découvrir encore plus en profondeur le Flying Phantom et nous allons mettre en pratique ces acquis lors de nos prochains entraînements sur le lac de Neuchâtel. Et si nous trouvons une remorque, ce sera avec plaisir que nous viendrons grossir la flotte du Léman pour la fin de saison… »

Lucien Cujean – Cardis southeby’s – 7e

« C’était mon premier Grand Prix de Flying Phantom. Je suis venu épauler Jonathan Simon qui est là pour se faire plaisir. Nous étions plutôt lourds, donc le décollage était un peu plus délicat. Mais une fois en vol nous étions dans le coup. Par rapport au 49er olympique, les sensations sont très proches avec des bateaux très réactifs. Cela demande beaucoup de travail de la part de l’équipage. Cette saison est importante pour les Flying Phantom suisses, car le niveau ne va cesser de grimper dans les mois à venir. La Suisse a toujours eu le multicoque dans la peau. Les Swiss FP Series le démontrent une fois de plus, car nous sommes, sur l’Europe, le seul circuit national européen de catamarans volants. »

Classement général de l’Open des Multicoques

#TeamsM1M2M3M4M5Pts TotalPts ret.
Team Tilt32 9 1  156
Realteam 1212 3   85
Axon Racing - Darest Informatique4 5 55  1914
Realteam 25 OCS 18  2414
Tixwave DNF 46 6   2616
Black Flag DNF 382  2313
Decalia Asset Management1 6 44  159
Cardis Southeby's673 9   2516
Moleson Impressions7 DNF 77  3121